Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 13:33

 

 

linkUn blog spécifique et détaillé vient présenter dans le détail cette terrasse  en bois construite sur plots en béton :

www.construiresaterrasseenbois.blogspot.com

Un aperçu en photos de ce blog... link

 

P1020814 P1020670 P1020683 P1020699 P1020713 P1020762 P1020764 P1020781  P1020870.JPG P1020874.JPG 

 

muret muret 2


Partager cet article

Published by C & M - dans 35. Terrasse
commenter cet article
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 17:50

Plus vite que prévu, nous avons voulu nous doter d'un espace complémentaire de rangement en l'absence de garage. C'est sur la terrasse couverte de 20m2 que nous avons réalisé cette extension. Plus tard cet espace est prévu pour y aménager une chambre avec wc et salle de bain (les réseaux d'évacuation ayant été prévues, visibles sur la photo avant travaux ci-dessous).

P1010213

La technique constructive relève cette fois de l'ossature à plateforme plus communément connu sous le nom de maisons à panneaux. Le contreventement est réalisé par des panneaux en bois. Dans le détail en images des étapes de la construction de cette extension.

 

Première étape : la périphérie

Dérouler une bande d'arase en périphérie des murs porteurs.

Découper les longueurs de lisse basse (145*45, traité au moins classe 3) et les ajuster sur la bande d'arase. Dans notre cas, la lisse basse a été doublée (145*45, traité classe 2) au sol afin de laisser suffisamment de réservation pour le passage des réseaux au sol et l'isolationdu sol. La fixation de la deuxième lisse basse se fait également par la tige filetée ancrée dans le sol et par boulonnage (cf. photo 4).

Faire un trou à la perceuse (ici mèche de 12) tous les 1mètre en traversant la lisse basse, la bande d'arase et la dalle béton d'environ 10 cm.

Bien nettoyer au tour et à l'intérieur des trous et mettre un produit de scellement chimique (photo 1).

Reposer les lisses basses et mettre un bout de tige filetée bien enfoncé (diamètre 12) au marteau qui dépassera (photo 2). Cette action est à réaliser assez rapidement à cause du temps de séchage réduit du produit qui permet de faire le scellement chimique de la tige filetée à la dalle béton.

Dès que le scellement a pris, boulonner en intercalant une rondelle de manière à fixer fermement au sol la lisse basse.

 

Scellement chimique 2 Lisse basse boulonnée

                          Photo 1                                                         Photo 2

 

2ème étape : montage de l'ossature murale

Au lieu de préparer l'assemblage des panneaux et de venir les fixer sur la lisse basse, nous avons procéder différemment car il y a déjà un toit et des poteaux de soutenement de la charpente aux deux angles de la terrasse. 

Nous avons d'abord fixé des montants tous les 60 cm (photo 3) fixés au sol et sur le chainage en partie haute par de petites équerres (photo 4) en s'assurant des niveaux des montants.

Pose montant bois Lisse basse fixée

                                      Photo 3                                                                 Photo 4

Une fois tous les montants fixés, nous avons directement cloué des panneaux Agepan (photo 5 : 18mm d'épaisseur, 1,20 mx2,60m) sur l'ossature (photo 6 et 7). Ces panneaux un peu plus cher que des panneaux OSB classique pour ce type d'ouvrage, offrent une imperméabilité à l'eau qui permet d'éviter la pose d'un film pare-pluie extérieur. Il s'agit de panneaux en fibre de bois compressé qui apportent un peu d'inertie et une très légère isolation par l'extérieur. A noter aussi qu'entre deux panneaux, un joint de silicone à été appliqué pour une étanchéité parfaite.

Agepan Fermeture agepan

                            Photo 5                                                                     Photo 6

P1020103 P1020109

                           Photo 7                                                                      Photo 8

La posse de l'ossature nous a aussi obligé de découper les contrefiches des poteaux de terrasse (photo 8 à gauche) qui ne sont plus utile car les panneaux Agepan sont fixés à la fois sur les poteaux d'angle et le chainage supérieur.

 

Etape 3 : la pose des menuiseries

En même temps que les montants sont posés, il faut  intégrer les réservations nécessaires (photo 9) pour la pose des menuiseries montées dans notre cas sur des pré-cadres en mélèze (photo 10) vissés sur la menuiserie. Les pré-cadres ont été réalisés par des menuisiers sur la base des cotes des menuiseries commandées au préalable.

P1020152 Menuiserie bavette

                              Photo 9                                                                    Photo 10

Sur la partie haute de la menuiserie, une bavette en aluminium (photo 11 et 12) a été fixée pour faciliter l'écoulement des eaux de pluie.

 

Façade sud avant bardage Bavette alu 

                                 Photo 11                                                                 Photo 12

 

Etape 4 : le clouage des liteaux (photo 13) 

Il s'agit de liteaux fixés au cloueur en douglas (classe 3) de 4cm x 3cm tous les 60 cm et qui sont fixés dans les panneaux Agepan et au niveau des montants de l'ossature murale pour plus de solidité.

 façade Nord avant bardage

                                  Photo 13

 

Etape 5 : la pose de la grille anti-rongeur (photos 14 et 15)

Cette grille a été fixée au cloueur en partie basse des liteaux et permet d'éviter le passage des rongeurs à l'intérieur de la maison en permettant une circulation de l'air derrière le bardage.                                         

anti-rongeur2 anti-rongeur 3

                          Photo 14                                                                    Photo 15

Etape 6 : la pose du bardage (photos 16 à 21)

Le plus important est de bien partir de niveau pour le clouage (photo 16 et 17) de la première rangée de bardage (ici lames de Douglas).

L'opération consiste à mesurer les lames (photo 18) , faire des découpes (photo 19 ici à la scie à onglet bien pratique), les clouer (photo 16 et 17).

Clouage2Clouage

                              Photo 16                                                              Photo 17

Mesure pour découpe bardage Marion à la découpe

                                 Photo 18                                                                Photo 19 

Bardage Nord pose bardage 

                           Photo 20                                                                    Photo 21

 

Etape 7 : l'isolation des murs (photos 22 à 24)

Ceux sont deux panneaux de laine de bois que nous avons posés dans les murs de 10 cm et 4 cm, pour une épaisseur totale de 14 cm. Ces panneaux viennent se poser sans problème entre deux montants posés avec un entre axe de 60cm, ce qui correspond à la largeur de l'isolant. Il est donc important dès le stade d'anticiper le choix de l'isolant en fonction de l'entre axe des montants de l'ossature afin d'éviter d'avoir trop de découpes à faire plutôt pénible si l'on est pas bien équipé.

isolant4 isolant2 

                              Photo 22                                                          Photo 23

isolant3 

Photo 24

 

Etape 8 : la pose de l'ossature métallique du plafond (photos 25 et 26)

Le meilleur ami du plaquiste qui pose une ossature métallique au plafond est le niveau laser tournant qui permet de fixer les suspentes de manière très précise afin d'avoir les fourrures du plafond parfaitement de niveaux (VOIR ETAPE DU PROJET n° 14 : Placoplatre). Dans l'ordre, cette étape nécessite de tracer l'emplacement des suspentes (ici avec un entre axe de 50 cm et toutes les deux fermettes), de fixer les suspentes en s'aidant d'un laser tournant très facile à utiliser, de placer les fourrures reliées entre elles par des éclisses.

isolation 5 niveau

                            Photo 25                                                                   Photo 26

 

Etape 9 : l'isolation du plafond (photos 27 à 30)

Nous avons posé 2 panneaux croisés de laine de bois de 10 cm d'épaisseur, soit 20 cm au total. Même s'il ne s'agit pas de laine de verre, ce n'est pas une étape particulièrement agréable à cause de la poussière qui incite à porter un masque, au moins pour le plafond.

isolation 6 pose isolant

                                Photo 27                                                             Photo 28

isolation et menuiserie isolation8

                           Photo 29                                                                   Photo 30

 

Etape 10 : la pose du film freine vapeur (photos 31 à 34)

Le film freine vapeur est agrafé directement sur les montants de l'ossature. Un recouvrement entre 2 bandes doit se faire d'environ 20cm. La jonction de deux bandes doit se faire par un adhésif de qualité.

freine vapeur freine vapeur2

                             Photo 31                                                                        Photo 32

freine vapeur3 jonction freine vapeur

                                   Photo 33                                                          Photo 34

 

Etape 11 : le litelage intérieur (photo 35)

Le littelage intérieur fixé aux montants de l'ossature permet de recevoir le revêtement intérieur (lambris prévu dans notre cas)

littelage sur freine vapeur

Photo 35

 

Etape 12 : aménagement intérieur (à venir, en chantier)


Partager cet article

Published by C & M - dans 34.Extension
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 09:50

Et pourquoi pas ?

En fait nous avons voulu faire vivre l'avancée de nos travaux à distance à notre famille, nos amis mais aussi à tous les curieux ayant ou non un projet de construction d'une maison en bois.
On n'est ni sectaires, ni des ayatollahs de l'écologie mais c'est vrai que nous avons voulu un projet qui s'inspire en partie d'une conception bioclimatique même si des compromis ont été fait pour diverses raisons. 
Pour concevoir notre projet, nous avons beaucoup gambergé, traîné nos pieds sur les sites et blogs de maison bois, de constructeurs, visiter des maisons virtuellement et réellement, lu des revus et ouvrages de maisons bois...
Et nous pensons vraiment que ce blog peut aussi avoir comme fonction, en dehors d'informer sa tribu, de donner des tuyaux à ceux qui se lancent dans l'aventure de la construction. Bon courage à eux. Nous leur proposons, preuves en images, notre témoignage sur chaque étape de notre projet. Nous leur souhaitons de faire toutes les rencontres sympathiques que nous avons faites sur notre chantier.

Pour une visite du blog au rythme de l'évolution du chantier, il faut s'y balader par la rubrique ETAPES DU PROJET de la page d'accueil qui correspond au déroulement du projet.

REMERCIEMENTS pour les petits et plus gros coups de main à : les menuisiers ariégeois René et Fanfan, Léo, François notre électricien, Elie, Kévin, Séverine, Jocelyne, Cyril et aussi nos voisins.

Me contacter : cbcmbb@gmail.com
P1020240

Partager cet article

Published by C & M
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 09:47

En hiver...                                                               En été

P1010202 P1020233 

 

P1020236 P1020238

 

P1020240

Partager cet article

18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 13:27

Voici la note étalée sur 25 ans avec les services de la Banque postale qui nous a octroyé un prêt à environ 4,30% (hors assurance) couplé avec un prêt à taux zéro et un prêt 1% employeur. Le remboursement mensuel est de 880 Euros car il inclus aussi le remboursement du prêt contracté pour l'achat du terrain (88 000 Euros). 

Rappel des surfaces construites et principales caractéristiques du projet :
- 123m2 de surface habitable en rdc
- 20m2 de terrasse couverte
- Toiture 2 pentes, charpente industrielle (fermettes)
- Chauffage électrique + chauffage bois + VMC double flux
- Menuiseries aluminium marron foncé (avec VRE) et PVC

Travaux réalisés par des artisans et entreprises :
- Terrassement (creusage des fondations, création plateforme, chemin d'accès, amené des réseaux, évacuation des eaux pluviales) : 4 500 €
- Fondation : 16 980 €
- Pose de la charpente et des gouttières (main d'oeuvre) : 10 49O €
- Electricité : 5 920 €
- VMC Double flux : 1 800 €
- Plomberie : 2 000 €
- Carrelage  : 11 200 €
- Assainissement autonome : 6 700 €
- Raccordement edf : 1 190

Travaux réalisés en autoconstruction :
- Placo et menuiseries intérieures  : 4 000 €
- Isolant du sol : 1 700 €
- Radiateur électrique : 900 €
- Peinture : 650 €
- Traitement du bardage : 570 €
- Fourniture du Kit hors d'eau hors d'air (ossature murale, charpente, couvertures, film sous toiture, isolant murs et plafond, menuiseries extérieures, bardage, film pare-pluie, litteaux, conduit de cheminées) : 67 000 €

TOTAL GENERAL DE LA CONSTRUCTION : 135 600 €
Nous estimons à au moins 25 000 Euros les économies des travaux  réalisés en auto-construction (cette économie nous a permis de construire 20m2 de plus sachant qu'il faut compter en moyenne de 1 250 € TTC/m2 en passant par une entreprise).

+ compter environ 5 000 Euros pour l'aménagement intérieur comprenant une cuisine équipée d'appareils de cuisson, des placards, rangements et des luminaires.

La durée du chantier particulièrement court de 5,5 mois a permis aussi de limiter considérablement les frais intercalaires généralement demandés par les banques lorsque la totalité de l'enveloppe du prêt n'est pas consommée.


Partager cet article

18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 19:21

La pose des goutières a été réalisée par l'artisan qui a réalisé la charpente.

Pose de la zinguerie avec des gouttières en Doucine après la posede la charpente. Le zinc et le bois s marient bien ensemble, l'intégration est réussie.
Doucine.jpgDoucine-3.jpg

La pose des descentes a été réalisée à la fin du chantier après la pose des tuyaux d'évacuation de l'eau pluviale. Plus tard, nous mettrons une cuve de récupération de l'eau de pluie de 2000l environ.

P1010206P1010213

Partager cet article

Published by C & M - dans 31.Zinguerie
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 19:08
Les eaux pluviales passent par des canalisations en pvc (diamètre 10cm) enterrées (environ 40/50cm) et sont ensuite rejetées dans le fossé (ici le petit tuyau est l'évacuation de la fosse).

P1010178P1010179

Partager cet article

18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 18:33

Voilà pour le chauffage on a prévu un poele bois complété par des radiateurs électriques à inertie , partant du principe que l'isolation et le solaire passif feront le reste.

Pour l'instant on a que les radiateurs :
2 radiateurs céramiques 1800w pour le salon et 1 radiateur 1000w dans chaque chambre

P1010223P1010233

Et voici le poële de nos rêves... rien de bien extraodinaire si ce n'est sont coût

como m[1]

Partager cet article

Published by C & M - dans 29.Chauffage
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 16:54
C'est un assainissement qui comprend notamment un plateau filtrant à flux vertical avec une pompe de relevage et évacuation au fossé. ici les raccords de l'assainissement (fosse septique, évent de ventilation de la fosse et des wc...) et la fosse qui nécessite une vidange tous les 4 ans (+ nettoyage tous les ans du filtre).

 

Le plateau (lit filtrant) fait 5m x 5m, est rempli de gravier

P1010168

La pompe de relevage est positionné dans un puit de pompage
P1010159

Partager cet article

10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 16:34
Oui, il faut de bons réseaux pour construire une solide maison. Il faut aussi amener les réseaux électriques, téléphones et eau potable.

D'abord, il faut creuser...
 

puis passer les gaines
 

poser un regard avec des vannes d'arrêt pour alimenter un robinet d'eau extérieur...
 
avant de reboucher. Le tuyau d'eau a été mis sous gaine (au cas où il faille le changer, pas besoin de refaire une tranchée), une gaine a été tirée pour un hypothétique portail, une pour alimenter la pompe de l'assainissement, et enfin une supplémentaire pour l'alimentation électrique d'un futur garage. 

Partager cet article

Présentation

  • : Notre maison ossature bois
  • Notre maison ossature bois
  • : Blog de la construction de notre maison ossature bois
  • Contact

Liens